samedi 22 novembre 2008

mardi 11 novembre 2008

Karukera...


Guadeloupe….l’île aux belles eaux…

Karukera pour les indiens caraïbes
avant l’intrusion des européens et des occidentaux…
les puissantes et merveilleuses chutes du Grand Carbet…
vous connaissez sans doute…
Mutti découvre…

Au terme d’une longue marche,
sans essoufflement puisque le pas s’accommode au regard
qui ne peut que se plonger à l’infini de la luxuriance de la forêt hygrophile,
en un enchantement qui paralyse avec bonheur le mental discursif…
C’est comme une visitation de l’âme,
un retour,
vers son originel jardin paradisiaque…

Le cœur, les yeux, l’oreille vibrent
au rythme doux et apaisant de la musicalité profonde de cette terre
qui s’empare magistralement de tous les sens
pour en faire connaître la pureté profonde…
la puissance énergisante…

Fougère géante...







Karukera, en ton espace,
l'osmose à La Nature propose le bain de Silence
inspirant et expirant, La Vie.
Merci


jeudi 23 octobre 2008

vendredi 17 octobre 2008

Promenade Forestière

C'est beau d'avoir élu
Domicile vivant
Et de loger le temps
Dans un coeur continu,
Et d'avoir vu ses mains
Se poser sur le monde
Comme une pomme
Dans un petit jardin,






D'avoir aimé la terre,
La lune et le soleil
Comme des familiers
Qui n'ont pas leurs pareils,
Et d'avoir confié
Le monde à sa mémoire
Comme un clair cavalier
A sa monture noire,






D'avoir donné visage
A ces mots : femme, enfants,
Et servi de rivage
A d'errants continents,
Et d'avoir atteint l'âme
A petits coups de rame
Pour ne l'effaroucher
D'une brusque approchée,











C'est beau d'avoir connu
L'ombre sous le feuillage
Et d'avoir senti l'âge
Ramper sur le corps nu,
Accompagné la peine
Du sang noir de nos veines
Et doré son silence
De l'étoile Patience,











Et d'avoir tous ces mots
Qui bougent dans la tête,
De choisir les moins beaux
Pour leur faire un peu fête,
D'avoir senti la vie
Hâtive et mal aimée,
de l'avoir enfermée
Dans cette poésie.

Jules Supervielle



mercredi 8 octobre 2008

Le Bel Automne...

Voici venue l’Automne
La belle, la vibrante saison
Un parfum de notes chaudes
Inonde le monde.
Magique exhalaison
Odeur, saveur,
Bonheur
Magiciens reflets des ors
Cuivres claironnants
Le goût de vivre
Merveille des vermeils
Satin rose orangé
Mémoire des éveils
Du Soleil

Mutti



lundi 29 septembre 2008

Fleurs...


"Le ciel et les fleurs sont d'accord
pour apprendre au méditant la méditation lente,
la méditation qui prie."

Gaston Bachelard

mardi 16 septembre 2008

Baby Butterfly


Posted by Picasa
Merci, Baby Butterfly,
Tu m’es apparu bien brave,
Si petit, si frêle
D’affronter les rivages
D’un quatrième étage en ville,
Comme pour me surprendre
Rêvassant au balcon ;
Que voici donc un instant rare
Cette offrande de ton amical bonjour,
Et de ton délicat baiser
sur le bout de mes doigts…

Mutti

jeudi 11 septembre 2008

jeudi 4 septembre 2008

C'est dans la rosée...


… « C’est dans la rosée des petites choses
que le cœur trouve son matin et se rafraîchit. »…

Khalil Gibran

mardi 12 août 2008

... des chats...et des hommes


En cliquant sur les photos vous pourrez les voir dans leur format d'origine


Il en est des chats, comme des hommes… les uns se trouvent beaux et se pavanent, queue dressée, yeux vifs et clairs au regard transperçant, d’autres moins fiers, plus tendres, se frôlent incessamment à nos jambes susurrant d’un miaulement discret : « Caresse-moi », dis-moi que tu m’aimes… ».
Il en est encore quelque très doux, que la peur habite parfois, et qui au moindre geste, au moindre son incongru à leur fine oreille, file en un éclair se mettre à l’abri sous le lit. Certains sont suaves et délicats aimant sur les canapés se folâtrer, s’endormir sereinement, ventre offert… beaucoup sont de vrais chasseurs, toujours à l’affût d’un couinement incertain, d’une herbe tremblante, d’une graine de pissenlit qui s’envole…Il en est des chats, comme des hommes….
Photos de Yoda le folâtre et de Visky le chasseur, chats de famille

lundi 11 août 2008

Religieuse...Mante



Cliquez sur les images pour les agrandir

Religieusement, la Mante se promène.... soudain, attention, elle te regarde.... !

mercredi 23 juillet 2008

Double Crépuscule

« ...Tout crépuscule est double, aurore et soir.
Cette formidable chrysalide que l'on appelle l'univers trésaille éternellement
de sentir à la fois agoniser la chenille et s'éveiller le papillon. »

Victor Hugo

vendredi 18 juillet 2008

Le Tunnel des Mots






J’empreinte
Le tunnel
Des mots
Celui
Qu’on utilise
Pour faire
Des résumés

TILK

Musique : Lisa Gerrard ‘The Mirror Pool »

samedi 5 juillet 2008

samedi 28 juin 2008

mardi 24 juin 2008

Instant Présent





un chardon blanc
tel une étoile
dans le pré
se laisse butiner
** *
Mutti
Photo Mutti . . . Musique Andreas Vollenweider

Mademoiselle

Photo Mutti

« L’étrangeté est le condiment nécessaire de toute beauté. »

Charles Baudelaire